Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Une semaine bleue du CCAS très appréciée

La semaine bleue pertuisienne a été riche en animations pour nos aînés.
Au programme : cinéma, initiation au qi gong, balades et histoire de notre commune.
En ouverture de ces activités, le CCAS a offert à nos retraités, en partenariat avec le cinéma « le Luberon », une séance de cinéma. A l’affiche, le film « Eugénie Grandet », adapté librement du roman d'Honoré de Balzac. Un film austère mais magnifiquement interprété, qui a permis aux spectateurs présents de découvrir ou de se remémorer cette histoire. Celle-ci évoque les rapports humains et familiaux altérés par l’avarice et ses conséquences, ainsi que la place de la femme dans la société de l’époque, thème malheureusement parfois d’actualité.
Le lendemain, pendant 1 heure, sur le parcours sportif du Setti de Barba, les participants ont pu, sous la direction d’Alexis QUILLIO, professeur de qi gong et maître fondateur de Wu Dao, apprendre les bases de cette pratique ancestrale destinée à cultiver l’esprit et à préserver la santé. Le qi gong est une gymnastique issue de la médecine traditionnelle chinoise basée sur le contrôle de la respiration. Relaxation, détente et sérénité sont les maîtres-mots de cette activité.
Afin de se dégourdir les jambes après ces longs mois d’inactivité, les agents animateurs du CCAS ont proposé aux marcheurs, néophytes ou chevronnés, les deux boucles pertuisiennes. La petite boucle les a conduits le long du canal de Cadenet, un agréable sentier, rafraîchissant et ombragé, avec retour par l’avenue Pierre Augier. Les plus intrépides ont continué par la grande boucle, d’une longueur de 11 km et d’une durée de 3 heures, à travers les vignobles, les sous-bois, les domaines agricoles, puis le long de l’Eze, avec vue sur la Sainte-Victoire et le Luberon.
En clôture de cette semaine dédiée à nos séniors, le CCAS a convié Jacques BARONE, adjoint délégué à l’animation, tourisme et patrimoine, et professeur d’histoire-géographie, à une déambulation dans le centre-ville, afin qu’il guide les Pertuisiens ou néo-Pertuisiens présents à travers les lieux emblématiques ou secrets de la commune.
Après un premier arrêt place Parmentier devant les imposants murs d’un bastion de défense, le petit groupe s’est dirigé rue Durance, où se trouve une maison marquée d’une croix signalant la présence ancienne d’une famille de pestiférés.
Puis direction la jolie place de l’Ange, avec son ormeau et sa fontaine restaurée il y a une dizaine d’années grâce à la générosité des Pertuisiens.
A l’entrée de l’ancienne rue des Voleurs, actuelle rue du Coq, ainsi nommée car ce volatile signalait par ses caquètements la présence d’ennemis devant les remparts de la ville, se trouve une fresque au sol représentant cet oiseau.
Petit cours d’histoire locale sur la place Saint-Pierre, puis devant les vestiges du prieuré de Montmajour.
Les participants ont ensuite remonté la rue François Morel (ou plus justement Maurel), du nom d’un ancien maire, qui permet de relier la place Saint-Pierre à la place Mirabeau dans le prolongement du Cours. Afin de rendre hommage à son fils Alfred Morel, la ville fit construire, en 1862, une fontaine en bas du Cours, dite fontaine des 4 saisons : un buste sans bras qui faisait dire aux Pertuisiens criblés de dettes envers leurs créanciers : « allez donc vous faire payer par Morel ! ».
Pour terminer ce passionnant voyage dans le temps, un petit tour aux Archives de la Ville s’imposait. Le chef de service et Jacques BARONE ont rappelé l’histoire du blason de Pertuis, ville très attachée au Royaume de France. « Le consul Elion Senoni demanda au Roi de France Charles VIII un privilège d’armes dont la ville pourrait se servir pour sceau. En remerciement, le roi accepta de lui octroyer la fleur de lys, privilège rare et convoité ». Nos séniors ont pu admirer exceptionnellement et avec un certain ravissement le parchemin royal et son sceau datant de 1493, écrit sur une peau de bête.
Encore un grand merci aux talentueux intervenants et aux participants qui ont permis le succès de cette semaine bleue.

N'oubliez pas de noter la nouvelle adresse du CCA : 20 rue Gustave Eiffel