Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Droit de réponse du Maire de Pertuis

Pertuis, le 27-1-21

Je souhaite réagir vigoureusement à la parution dans la Provence du 7 janvier 2021 d'un article relatant la signature de la convention, entre le département de Vaucluse et la Métropole Aix-Marseille Provence, actant la création du barreau de liaison de la RD973.

En qualité de maître d'ouvrage, il est tout à fait légitime que ce chantier de voirie soit annoncé par le département, même si j’aurais apprécié que le Pays d’Aix et la commune de Pertuis, partie prenante de l’opération, y soit associés. En revanche, je suis révolté que cette annonce se fasse par la voix d’élus d’opposition, M.LOVISOLO et Mme TRINQUIER qui, ni de près ni de loin, ne se sont jamais impliqués dans l’aboutissement du projet. Au contraire même, lorsque l’on se rappelle que les tractopelles s’étaient arrêtés sur ce chantier en 2008 lors de mon élection, sur décision de leur majorité socialiste de l’époque, sous la présidence de Claude HAUT. Je ne suis guère étonné de cette manœuvre de récupération politique au moment où se profilent les élections départementales.

Cette déviation a été mon cheval de bataille dès mon arrivée aux responsabilités, et à force d’abnégation, ce dossier a été débloqué suite à mon engagement d’impliquer la commune dans le projet de raccordement nécessaire à la route de Villelaure ainsi que plus largement, à mes interventions auprès du département de Vaucluse et du Pays d’Aix associé, qui je le rappelle, pour débloquer le sujet, financera à ma demande, 50 % de l'ouvrage, au titre des infrastructures stratégiques métropolitaines desservant la futur Zone métropolitaine d’habitation du Jas de Beaumont.

A aucun moment, ces conseillers départementaux ne sont intervenus lors des cinq années d'échanges entre la commune, les services de Mme JOISSAINS et ceux de M. LAGNEAU, Vice-président du département en charge des travaux, que je remercie chaleureusement, pour leur concours et leur soutien dans l’aboutissement de ce projet formidable.

Raison pour laquelle, la photo mettant en scène ces conseillers départementaux devant une carte du projet qu’ils doivent probablement découvrir, au regard des nombreuses erreurs techniques énoncées dans cet article, est tout simplement consternante.

Cette déviation permettra à l'ouest de Pertuis, appelé à s'urbaniser dans les mois et les années qui viennent, de se développer harmonieusement, ce dont je me réjouis. Mme TRINQUIER, par ailleurs conseillère municipale d’opposition, serait d’ailleurs avisée sur ce point, d’être en accord avec elle-même lorsque l’on a en mémoire sa dernière intervention en conseil municipal contre l’urbanisation de ce quartier...

Comme d’habitude, à l’approche des élections, ces politiciens sortent du bois et s’affichent, à grand renfort de communication, pour faire croire à leur prétendue implication dans des projets d’importance sur la commune.

Les Pertuisiens ne seront pas dupes.

Roger PELLENC
Maire de Pertuis