Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Objectif : caractériser les îlots de chaleur urbain

Les 15 et 16 juillet 2019, le Parc naturel régional du Luberon a fait poser des capteurs de température dans les villes d’Apt et de Pertuis (jardin de l'Europe), afin de mieux caractériser le phénomène d’îlots de chaleur urbain.
15 capteurs de température fournis par la Maison de la météo et du climat des Alpes du Sud ont été posés dans chaque ville, avec l’assistance technique du Parc du Luberon, des services techniques communaux et du bureau d’études ASTERRE d’Avignon.
Cela permettra d’enregistrer, durant toute la période estivale, la température heure par heure dans différents endroits des 2 communes (rue du centre-ville, grand boulevard, parking ombragé, parking bitumé sans arbre, bord de cours d’eau, jardin public, lotissement, habitat pavillonnaire zone commerciale, zone industrielle, forêt, vigne…).
Les relevés seront analysés en octobre et permettront de mieux analyser le phénomène d’îlots de chaleur urbain, en partenariat avec le GREC-Sud (Groupe régional d’experts sur le climat en région Provence-Alpes-Côte d’Azur). A terme, ce travail permettra aux  villes de mieux s’adapter au changement climatique.

L’îlot de chaleur urbain : qu’est-ce que c’est ?
Les îlots de chaleur urbains sont des élévations localisées des températures, particulièrement des températures maximales diurnes et nocturnes, enregistrées en milieu urbain par rapport aux zones rurales ou forestières voisines, ou par rapport aux températures moyennes régionales.
Causé notamment par la morphologie urbaine, les activités humaines, la nature et la couleur des revêtements et la place du végétal, ce phénomène a un impact sur la température en ville.
Pour lutter contre ce phénomène, on peut citer :
    l’augmentation des espaces verts et des arbres en ville,
    l’isolation des bâtiments pour le confort d’été,
    l’utilisation de revêtements plus perméables et avec un albédo plus élevé (plus de réflexion que d’absorption des rayonnements solaires restitués la nuit),

ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE EN LUBERON
La qualité de vie dans le Parc naturel régional du Luberon et son attractivité dépendent largement de son climat, au carrefour des influences méditerranéennes et montagnardes. Ainsi, ses paysages, ses milieux naturels, sa biodiversité, son cadre de vie pourraient subir prochainement les effets de l’évolution vers un climat régional plus chaud et plus sec.
Risque incendie, canicule, sécheresse, manque d’eau et de neige, impacts sur l’agriculture, les forêts… L’enjeu aujourd’hui est de maintenir une qualité de vie et une attractivité du territoire et de rassurer les habitants et les visiteurs sur les variations climatiques.
La question du réchauffement climatique fait partie de la feuille de route du Parc du Luberon à travers sa charte (2009-2024). Par exemple, le Parc du Luberon a mis en place des actions d’économies d’énergie, d’économies d’eau et de développement des énergies renouvelables. Son plan de paysage 2017-2019 vise à anticiper les effets du réchauffement climatique sur nos paysages, pour éviter de le subir. La plateforme de rénovation énergétique de l’habitat permet de conseiller les particuliers sur une bonne isolation (hiver et été) de leur logement. Le programme Alpages sentinelles permet d’analyser, comprendre et anticiper les effets du changement climatique notamment sur les crêtes du Grand Luberon…
La prise de conscience est amorcée dans la société et il est de notre responsabilité désormais de l’amplifier et de mobiliser décideurs, associations, citoyens, entreprises, autour des enjeux et des conséquences des changements globaux.
Ainsi, l’anticipation du changement climatique devra être au cœur de la future charte du Parc, dont la révision commence en 2020, afin d’offrir aux habitants et acteurs du territoire des solutions innovantes pour s’adapter aux mutations climatiques et en limiter les effets négatifs.

Nous avons vécu une belle soirée, ce mercredi, à l’Enclos de la Charité : température idéale, ciel dégagé, décor naturel prisé par les artistes qui viennent nous rendre visite …. Tout concordait pour qu’on puisse  passer un excellent moment.
Et ce fut le cas. Dès l’ouverture des lieux, à 19 heures, alléchés certainement par les effluves du foodtruck "la pouletterie", les tables prévues pour diner ou prendre un en-cas ont été rapidement occupées. Et après s’être pourléché les babines avec du poulet, des frites et des pizzas, des glaces artisanales, sorbets 65% de fruits ont régalé les gourmands.
Certains et surtout certaines, ne voulant pas être mal placés pour le concert de 22 heures sont venus bien à l’avance et ont attendu, parfois profitant de la buvette.
Une attente conviviale, avec un public familial, et dès 21h30 les fauteuils et transats des rangées de devant ont été pris d’assaut. Et le public est arrivé en flux constant pour s’installer tranquillement.
Tout était prêt pour vous accueillir, public venu nombreux pour le concert du sosie de Dalida : chaises et sièges en place, personnel de sécurité à l’entrée et pendant le spectacle, personnel d’accueil …. Une salle de spectacle en plein air avec toutes les conditions requises pour votre sécurité et des conditions techniques au top.
Dès 22 heures, Waouh : jeux de lumière, boule à facettes, tout y était pour faire briller les yeux !
Sans parler de la vingtaine de robes et costumes de Sandy Sims, sosie de Dalida, qui a émerveillé petits et grands par des tenues spectaculaires, copie des tenues de l’artiste … elle a obtenu les droits pour cela. Paillettes, plumes, volants, décolletés, une profusion de couleurs et de styles, pour certains très affriolants, - n’est-ce pas messieurs !- le spectacle était déjà dans tous les changements de costumes de scène qui ont époustouflé le public.
Mesdames, nous n’avons pas été oubliées car les 4 danseurs accompagnant Sandy Sims ont eu aussi leur part de succès lors de leurs passages en scène avec une multitude, pour eux aussi, de tenues très adaptées au répertoire.
Mais me direz-vous, qu’en est-il de l’interprétation de Sandy Sims ? le public est resté sidéré par la puissance vocale de l’artiste, par son approche très respectueuse de Dalida. Beaucoup de ressemblance dans le timbre, mais aussi dans la gestuelle. Physiquement Sandy Sims, fine comme une liane, a très bien évoqué la silhouette gracile de Dalida, perruques à l’appui.
Nous avons été bluffés par la qualité de ce concert. Sandy Sims a repris une très grande partie du répertoire de Dalida, depuis ses débuts jusqu’à sa période disco … grand moment d’émotion lorsqu’elle a chanté « je suis malade », grand moment de sensualité avec « Paroles, paroles », et puis de l’humour.
Descendue près du public elle en a taquiné quelques uns ou unes. Elle s’est amusée de voir que certains étaient dans des transats … proche du public tout en simplicité.
Un spectacle en deux parties qui a laissé le temps à chacun d’aller faire un tour à la buvette et ce furent plus de deux heures et demi de tour de chant. En sortant à minuit et demie passée, les spectateurs ont fait part de leur contentement … c’est toujours une réelle satisfaction pour la ville de Pertuis, élus et agents, d’avoir ce retour positif.
Merci à cette artiste qui a su nous donner tant de plaisir. Pour celles et ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de venir et qui le regrettent, vous pouvez par le biais d’Internet voir quelques extraits de ses spectacles ; elle est passée dernièrement à TF1 et s’est produit à Paris dans le cadre du spectacle Danièle Gilbert et les artistes de Paris Première.
Excellente soirée pour un auditoire intergénérationnel … même les bébés dans les poussettes ont été conquis car il n’y a pas eu de pleurs !!!
Avec la direction des Affaires Culturelles nous misons beaucoup sur ces manifestations qui s’adressent à une cible familiale, dans un lieu sécurisé et qui est aussi gage de respect du spectacle tant pour l’artiste que pour les spectateurs.

Marie-Ange Conté
Adjointe à la Culture

La cérémonie de remise de la médaille des services militaires volontaires et du certificat d’agrément à la réserve citoyenne s’est déroulée en mairie le 17 juillet en présence du Lieutenant-Colonel Patrick AGUERA, Délégué militaire Départemental adjoint du Vaucluse, de Lucien GALLAND qui représentait le Maire de Pertuis et d’autres élus et conseillers municipaux. Après le discours d’introduction, Jean-Jacques DIAS a déroulé une rétrospective des actions menées par la mairie dans le cadre de la réserve citoyenne. Puis ont été décorés Messieurs Mariano CORSO, Lieutenant-Colonel Réserve Citoyenne & Sécurité – Médaille de Bronze des Services Militaires volontaires et Jean-Yves BAUDRIN, Commandant de la Réserve Citoyenne, Vice-Président de l'UNOR/AORA-Association des Officiers de réserve et des Réservistes du Pays d’Aix et Jean-Jacques DIAS, agréé dans la Réserve Citoyenne au grade de Commandant.
La médaille des services militaires volontaires, décoration militaire française créée le 13 mars 1975, destinée à récompenser les services rendus dans la réserve opérationnelle militaire, a été remplacée le 4 juillet dernier par la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.admr84.fr pour toute info

Dimanche 21 juillet à 19h30 au Théâtre de Verdure

Un « mix » entre airs d'opérettes et musique de variétés intercalé de lancer de bâton de nos Majorettes Pertuisiennes. Avec le concours du Conservatoire de Pertuis, de nombreux solistes et l'Ensemble Vocal Pertuis Luberon.

Nous vous attendons nombreux.

Entrée gratuite.Parking piscine.

vendredi, 02 août 2019 20:30

Nuit des étoiles

L'ex Président de la République, François Hollande, est venu à Pertuis vendredi 12 juillet pour dédicacer son livre à la librairie Mot à Mots.
Le maire de Pertuis l'a reçu sur le parvis de la mairie puis ils sont allés au contact de la foule, nombreuse en ce jour de marché.

Le menhir installé sur le rond pont de la Pierre Plantée a été dévoilé samedi matin en présence du public et de nombreux élus, venus découvrir cette étrange pierre qui semble issue de la BD Astérix et Obélix.
La cérémonie s'est poursuivie à la cave des Bons Sachants qui présentait pour l'occasion sa toute nouvelle "cuvée du Menhir".