Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Utiel

Utiel, notre ville jumelle espagnole depuis 1994, est une petite cité d’environ 12 000 habitants à 80 km au nord-ouest de sa capitale régionale, Valence, et à 280 km de la capitale nationale, Madrid.
Situation : à 700 m d'altitude sur un plateau appelé "plana de Requena-Utiel" puisqu'elle le partage avec une autre petite ville, Requena, 20 000 habitants.
Climat : de type méditerranéen continental.
Cultures : où qu'on se tourne, on ne voit que des vignes, la principale culture de cette région, complétée par celle des oliviers et amandiers.
Origine : lointaine et mal connue. Des restes archéologiques attestent des établissements de plusieurs envahisseurs. Puis la cité passa, comme presque toute la péninsule ibérique, sous la domination arabo-musulmane. Enfin, après plusieurs siècles d'occupation, elle s'en libéra.
Devise : elle restera généralement fidèle ensuite au royaume de Castille ce qui lui vaudra d'obtenir le titre de "ciudad" (cité). Elle sera également gratifiée d'un marché libre de droits et recevra au fil du temps les titres de "Muy leal, muy noble y fidelísima" (Très loyale, très noble et très fidèle) qui ornent son blason.
Économie : ville commerciale et de services, elle est un grand centre vitivinicole et comporte aussi quelques industries. Elle produit également de l'huile d'olive et du miel. Son sous-sol est truffé de caves où étaient gardés les produits périssables.
Édifices : parmi ceux qui sont dignes d'intérêt, citons l'église Ntra Señora de la Asunción, la mairie, "l'almázar" (presse à miel) et les arènes. Et on ne peut oublier le sanctuaire du Remedio, perché dans la montagne au-dessus de la cité, centre de dévotion et de pèlerinage.
Manifestations : elles sont nombreuses tout au long de l'année: St-Antoine Abbé, carnaval, "fallas", Semaine sainte, St-Isidore, St-Jean, foire de l'industrie, fêtes patronales (avec descente de la Vierge du Remedio), foire gastronomique, remontée de la Vierge du Remedio…
Voisinage : ses relations avec sa voisine Requena, dont elle fut la vassale, furent toujours "délicates" au cours des siècles et le restent… sauf en cas d'extrême danger. Pour des raisons économiques, les deux cités se sont séparées de la province castillane de Cuenca au milieu du XIX s. pour rejoindre celle de Valence, tout en gardant leur culture et traditions castillanes… même si certaines fêtes typiquement valenciennes, comme celle des fallas, ont obtenu droit de cité.



Quelques informations :
Le maire d'Utiel, depuis les élections municipales de mai 2015, est don Fernando Benlliure García

Adresse de la mairie :
Ayuntamiento de Utiel
Plaza del Ayuntamiento, s/n
46300 Utiel - España

Site internet de la mairie d’Utiel :
http://www.utiel.es/node/1152

Adresses électroniques des services de la mairie :
http://www.utiel.es/node/1058

Comptes facebook et twitter :
https://www.facebook.com/JumelagePertuisUtiel/
https://www.facebook.com/Ayuntamiento-de-Utiel-982371621779406/
https://twitter.com/AytoDeUtiel

À visiter :
http://www.utiel.es/es/content/lugares-de-interes

Comité de jumelage Pertuis-Utiel :
Cette association offre à ses adhérents la possibilité:
–    de suivre des cours de langue espagnole
–    de participer à des “tertulias” (conversation-débat en langue espagnole)
–    d'assister à des “encuentros hispánicos” sur des thèmes culturels hispaniques
–    de participer aux échanges entre les deux cités
–    de participer à des spectacles, voyages…

Vous pouvez obtenir tous les renseignements en appelant
- Annick : 06 08 61 17 02
- Pascale : 06 37 08 55 82


13 ENSEIGNANTS UTIELANS EN VISITE A PERTUIS

Sous l’impulsion d’Enrique Miota, chef d’établissement scolaire et trésorier du jumelage Utiel-Pertuis, 12 enseignants d’Utiel sont venus découvrir un coin de Provence du 1er au 8 avril.
Après une visite rapide de Marseille, Nîmes et Arles, ils se sont installés 5 jours à Pertuis pour visiter Avignon, Lourmarin, Gordes, le village des Bories, l’abbaye de Senanque, Banon, les ocres de Roussillon, etc.
Le vendredi soir ils étaient invités au repas des 4 jumelages. Placés à plusieurs tables de la salle ils ont pu vérifier la convivialité fraternelle des 4 comités de jumelage de Pertuis et de leurs adhérents. Ils ont, pour certains, établi soit des relations personnelles par échange d’adresse, soit des relations institutionnelles avec des projets d’intensification de projets entre les jumelages d’Utiel-Pertuis.
Dimanche, leur dernière journée du séjour a été consacrée au centre historique de Pertuis. Ils ont beaucoup apprécié la richesse patrimoniale de notre ville dans les quartiers « dits anciens » (remparts, la maison dite de la reine Jeanne, les fontaines et lavoirs ainsi que l’amabilité de la personne qui leur a ouvert la porte de l’ancien couvent des Oratoriens)
En fin de matinée, une photo souvenir a été prise sous le poteau indicateur des quatre jumelages.
Le déjeuner réconfortant a été pris dans un restaurant du centre de Pertuis qui a ouvert spécialement pour eux. Nouvelle petite promenade digestive et retour à leur hôtel pour le départ vers l’aéroport.
Le départ a eu lieu sous un ciel gris, des rafales de vent et des yeux un peu humides…
Adios, amigos, hasta pronto.


Les Utiélans à Pertuis

Ils voulaient revoir le Corso et, outre leur présidente Isidora, ils sont arrivés avec leur maire Fernando Benlliure, la première adjointe Paula Roda, une conseillère municipale Julia Platero, un petitou qui défilera avec sa présidente de maman sur le cours de la République, tous deux vêtus du costume typique d'Utiel; ce sera aux accents de l'hymne de notre ville jumelle espagnole, diffusé par les hauts-parleurs, et précédés d'un drapeau valencien (qu'ils ont offert à notre cité). Sans oublier, comme toujours, des cadeaux pour tous.

Partis d'Utiel en autocar le mercredi soir, le jeudi matin ici fut réservé aux ablutions et causettes en famille puis, dès l'après-midi, les visites s'enchaînèrent: Aix-en-Provence vue du petit train, puis réception en notre mairie (Les Utielans sont parmi nous) ; Cassis, ses calanques et sa route des crêtes, avant le dîner de gala; Moustiers Ste-Marie, son site et ses faïences pour finir avec le Corso que la météo allait en partie gâcher puisque le défilé des beaux carrosses ne fera qu'un seul tour dans la cité.
Tout prit fin par un dîner à l'heure… plus qu'espagnole.

Ce séjour de nos "jumeaux" fut la première occasion pour notre maire, Roger Pellenc, de prendre langue avec son homologue utiélan élu, il y a un an à peine, à la tête de notre ville jumelle et pour bien montrer son attachement à ces rencontres, il a tenu à faire participer élus espagnols et représentants des jumelages au défilé qui ouvrait le Corso.

Quant à notre adjointe à la Culture et aux Jumelages, Marie-Ange Conté, elle a échangé de nombreuses idées avec Paula Roda, adjointe également à la Culture et au Jumelage, entre autres.

Remarquons que dans les discours des maires, lors du dîner de gala, si le côté social des jumelages fut évoqué, le côté économique fut parfaitement souligné. Puisse-t-il en sortir quelque chose !

Quand tout se passe bien, le temps parait très court et ce fut le cas. Dimanche matin, des larmes brillèrent lors des embrassades sous les yeux des deux présidentes, Pascale et Isidora, avant que l'autocar ne prenne le chemin d'Utiel.

A bientôt, chers amis Utiélans !

Bernard Alais


Sur les traces de Salvador Dali
Cela avait commencé en 2015 quand Bernard Eloy nous avait annoncé qu'il ferait volontiers, en compagnie d'Anne-France son épouse, une présentation de Salvador Dalí, qu'il avait connu personnellement, dans le cadre d'un de nos "encuentros hispánicos" (rencontres hispaniques).
Puis, dans la foulée de cette présentation, pourquoi n'irions nous pas voir les lieux où vécut cet artiste, à quelques centaines de km d'ici, en territoire espagnol mais presque sur la frontière ?
Un beau soir donc, quelques mois plus tard, les adhérents de notre comité purent se régaler des résultats du travail de nos amis qui leur permit de découvrir ce personnage, étonnant à bien des égards, et certaines de ses oeuvres.
Il ne restait plus qu'à accomplir la deuxième partie de cette découverte, celle des lieux de vie les plus emblématiques de cet artiste prolifique ainsi que quelques-unes de ses productions.
Ce fut chose faite les samedi 19 et dimanche 20 mars pour le plus grand plaisir de la bonne quarantaine de Pertuisiens. Hélas, quatre adhérents, pour cause de graves problèmes de santé, ont dû renoncer au voyage au dernier moment. Nous leur souhaitons une bonne récupération !
Pour nous mettre dans une ambiance hispanique, nous profitâmes avec plaisir de l'une des pauses obligatoires du chauffeur de car pour aller promener autour de la forteresse de Salses, près de Perpignan, ouvrage édifié par les Rois Catholiques —Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille— entre 1497 et 1502; ce château-fort servit de frontière entre la Catalogne et la France.
Puis ce fut Figueras, ville natale de Dalí et celle aussi où son coeur cessa de battre.
L'étonnant théâtre-musée, construit sur les ruines du théâtre où Dalí présenta ses premières toiles, a permis au peintre d'exposer un grand nombre d'oeuvres et pas seulement des tableaux. C'est d'ailleurs là, en plein centre, sous la coupole, que son corps repose.
Là qu'une guide passionnée et passionnante, à la vaste culture, nous fit toucher du doigt, même si avec Dalí c'est difficile, l'essentiel des créations picturales et sculpturales de l'artiste. Pendant plus de deux heures nous avons suivi avec plaisir ses explications et sommes ressortis avec l'impression d'être un peu plus "éclairés".
Le lendemain matin, nous prîmes la route de Cadaquès, superbe village côtier où le peintre séjourna souvent, notamment dans la calanque de Portlligat où il acheta, au fil du temps, des petites maisons de pêcheurs qu'il relia pour en faire un musée. Les horaires et le nombre de visiteurs admis étant ce qu'ils sont, nous irons le visiter une autre fois, mais nous nous sommes régalés visuellement de l'extérieur des lieux et de leur situation.
Retour à Pertuis avec passage à La Jonquera où certains ont cherché vainement quelques ?uvres de Salvador Dalí. Peut-être auront-ils trouvé du "chocolat Lanvin" ou des "Chupa chups"…
Bernard Alais pour le Jumelage Pertuis-Utiel



Vernissage de l'exposition César Val le 10 mars à la Chapelle de la Charité
Remarquable exposition sur le théme de l'Homme et la Vigne à La Chaplle de la Charité organisée conjointement par la Ville de Pertuis et le Comité de Jumelage de Pertuis Utiel à l'occasion du Salon des Vins et de la Gastronomie.
C'est un artiste de renom Cesar Val qui nous a fait l'honneur de venir exposer ses toiles à Pertuis - il a l'habitude des expositions dans de grandes villes comme Valence, Majorque et il s'est aussi exporté en Italie.
Homme chaleureux et très simple il a conquis le public et c'est une assistance très nombreuse qui est venue au vernissage jeudi soir parmi laquelle on pouvait noter M. le Maire, ses élus et les présidents des comités de jumelage.
L'Harmonie Durance Luberon  est venue donner une aubade hispanisante, ce fut une soirée très réussie.
Quelques tableaux avaient aussi été placés au Salon des Vins.
Cette nouvelle action à mettre au bénéfice du comité de Pertuis Utiel qui a beaucoup oeuvré pour sa réalisation verra peut-être dans les mois qui viennent de nouvelles expositions organisées par les comités qui montrent leur dynamisme et leur esprit d'innovation.
A noter que Cesar Val était l'invité d'honneur du diner inter jumelages du vendredi 11 mars accompagné d'Isidora Perez Vergara, la Présidente du Comité utiélan, également présente au salon des vins et de la gastronomie avec le stand de la charcuterie espagnole fort apprécié depuis 5 ans à Pertuis.
Marie-Ange Conté
Adjointe Déléguée à la Culture et  aux Jumelages