Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Retour sur la cérémonie des Voeux du Maire à la population

Après plusieurs mois d'absence forcée, c'est un Maire ragaillardi qui est apparu devant une foule compacte samedi 26 janvier pour la cérémonie des Voeux à l'Espace Jouvin. Revenant sur ses ennuis de santé (sa chute, ses fractures, son embolie pulmonaire...), sur laquelle il a tenu à être totalement transparent, le Maire Roger Pellenc a tenu à remercier son épouse, bien sûr, pour son dévouement et son premier adjoint Henri Lafon, qui a su s’affirmer dans cette période délicate et prendre à cœur, au pied levé, l'avenir de la commune.

Après s'être attardé sur des sujets qu'il a piloté à distance durant sa convalescence (les bons résultats de l'hôpital, les dossiers évoqués avec le préfet...), le Maire a tenu à remercier Madame CONCA, qu'il a qualifiée de "Sous-Préfète d'exception" en lui rappelant combien il comptait sur son appui pour finaliser le dossier du financement par le département d'une nouvelle tranche de travaux de 16 M€ (votés en 2007 !) et notamment le contournement sud de la ville.

L'édile, qui s'est dit galvanisé par l'adversité, a ensuite défendu la place de sa ville tournée vers le pays d’Aix et pourtant toujours attachée au Vaucluse. C'est donc sans surprise que le dossier central de la soirée fut celui de la Métropole et de sa fusion avec le département des Bouches-du-Rhône, voulue d’ici 2020 par le Président de la République. Si elle aboutissait, cette fusion donnerait naissance à une collectivité regroupant 2,1 M d’habitants, 119 communes et 15 000 fonctionnaires, le double du nombre actuel ! Ainsi, à la question "Pertuis doit-elle demeurer dans le Vaucluse ou les Bouches-du-Rhône" en cas de fusion, le Maire a affirmé que toute sortie du Pays d'Aix était inenvisageable :

"En effet, en devenant membre de la Communauté du Pays d’Aix en 2001, la ville a bénéficié d’investissements conséquents : médiathèque, piscine, pôle d’échange, déchèterie, transports... Investissements qu’elle n’aurait pu supporter seule. Après chiffrage des services de la commune et du Pays d’Aix, toute sortie du Pays d’Aix apparait donc juridiquement et financièrement impossible pour Pertuis. En effet, si la commune venait à quitter le Pays d’Aix pour intégrer une nouvelle collectivité, le total des investissements à rembourser au pays d’Aix par la nouvelle collectivité se chiffrerait à 71 400 000 €. Ce n’est pas tout, le total des dépenses de fonctionnement des équipements communautaires qui se chiffre à 11 850 000 € par an, actuellement supportées par le Pays d’Aix, incomberait désormais à Pertuis et à la nouvelle collectivité. Par ailleurs, les investissements du Pays d’Aix déjà votés ou engagés sur Pertuis pour les années à venir (zone d’activité ITER, parc du Farigoulier, nouvelle pépinière d’entreprises, ZAC Jas de Beaumont, nouvelles navettes autoroutières Aix-Pertuis, fonds de concours, avenant à la concession publique d’aménagement jusqu’en 2022…), s’élèvent à 118 700 000 €. Où pensez-vous que Pertuis pourrait trouver l’argent nécessaire à ces projets ? A la lecture de ces chiffres il est évident que Pertuis seule, ou au sein de COTELUB serait dans l’incapacité de financer les équipements du Pays d’Aix ainsi que les investissements futurs ".

Selon le Maire, seule une organisation territoriale, chapeautée par un pôle métropolitain axé sur les sujets stratégiques, respecterait les bassins de vie de notre territoire et en assurerait la prospérité. Laissant l'opérationnel à des entités dotées de l'autonomie juridique, fiscale et financière, telles que le Pays d’Aix qui intégrerait les communes du Sud Luberon volontaires. Cette dernière compterait alors 450 000 habitants et "Pertuis resterait dans le Vaucluse, tout en conservant une place prépondérante au sein du pays d’Aix".

Le Maire a laissé la parole à son adjointe à la culture Marie-Ange Conté et au directeur du conservatoire de musique Frédéric Carenco, qui ont présenté un intermède musical proposé par les enfants des classes orchestre du collège Marie Mauron et de l’école Marsily de Pertuis. Celui-ci a été salué par un public à la fois attendri et admiratif du niveau acquis en si peu de temps par ces jeunes musiciens.

Il fut bien sur question des réalisations et des projets à venir pour Pertuis, que Julien Dalmas, directeur des services techniques a énumérés en commentant 2 vidéos réalisées par les services techniques de la ville. S’ils ont notamment mis en exergue les investissements réalisés pour la réhabilitation du centre-ville, ils ont également présenté les opérations qui vont transformer la physionomie du Pertuis de demain notamment, les entrées de ville, le jas de Beaumont, le nouveau complexe scolaire des Moulières, la V31, la butte du Barry...

Voir la vidéo des travaux réalisés en 2018

Voir la vidéo des projets 2019/2020

Henri Lafon, 1er adjoint aux finance, est quant à lui intervenu de façon très claire en mettant en avant la bonne gestion de la commune en pointant notamment les baisses importantes des coûts de fonctionnements

En guise de conclusion, le Maire a indiqué "Le grand débat national est une chance formidable pour enfin sortir de la monstropole marseillaise, qui nous accable tant. Nous devons la saisir et dire NON au projet de fusion de la métropole avec le département des Bouches-du-Rhône qui ne ferait qu’aggraver la lourdeur bureaucratique et signerait la mort de nos communes rurales. C’est pourquoi, je vous demande de déposer votre profession de foi contre ce projet dans le cahier de doléances situé en mairie, pour clamer votre volonté de rester au sein de notre Pays d’Aix. Un Pays d’Aix, indépendant de Marseille, élargi aux communes du sud Luberon volontaires. Exigeons que ce projet  nous soit soumis dans le cadre d’un référendum d’initiative citoyenne ".

La soirée s'est terminée dans une ambiance chaleureuse autour de la traditionnelle galette des rois.

Visite des dernières réalisations

L'après-midi précédant la cérémonie, la ville proposait aux Pertuisiens qui le souhaitaient de visiter gratuitement 3 des derniers chantiers emblématiques achevés ou en cours d'achèvement : la médiathèque, la piscine et l'église. Puis les visiteurs étaient invités à se réchauffer avec un vin ou un chocolat chauds offerts par la ville sur la place Mirabeau, avant de rejoindre l'espace Jouvin.

Un grand merci à Marcel Semperes et Gilbert Soulet pour les photos !