Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Le mot du Maire

Chères Pertuisiennes,
Chers Pertuisiens,

En ce début d’année, je suis heureux de vous souhaiter au nom du Conseil municipal, une excellente année 2017. Que celle-ci vous apporte bonheur, santé, réussite et vous permette d’accomplir tous vos projets !

Je me réjouis de votre participation, une fois de plus enthousiaste, aux nombreuses festivités de Noël. Nous vous avons offert cette année un toboggan de luge qui a ravi petits et grands ! Celles-ci se sont achevées en fanfare avec le traditionnel défilé de la Belle Estelle et la cérémonie des vœux Espace Georges Jouvin. Notre superbe salle des fêtes qui porte le nom d’un très grand trompettiste international qui nous a malheureusement laissé orphelin à l’automne dernier en nous léguant sa trompette d’or en témoignage de l’amour qu’il portait à notre ville ! Lors de cette rencontre privilégiée avec la population, j’ai bien sûr évoqué la dynamique des projets enclenchée sur Pertuis et qui s’apprécie à l’ombre de nos nombreuses réalisations et j’ai tracé les sillons de notre action pour 2017 dans le cadre d’une gestion budgétaire stricte et saine sans aucun passe-droit clientéliste. Aujourd’hui, nul ne le conteste, Pertuis bouge, Pertuis avance dans la transparence et même à présent, prend de l’avance !

Notre ville fait ainsi progressivement « peau neuve » malgré les affres de la bureaucratie française qui constamment nous entravent dans notre dynamique de progrès et de renouveau. Les exemples navrants des dysfonctionnements récurrents de la monstropole Aix-Marseille Provence et sa cohorte de nouveaux impôts, le transfert totalement inéquitable de la voirie pertuisienne du département du Vaucluse à cette nouvelle entité et le joug de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille imposé par l’Agence Régionale de Santé au détriment de notre centre hospitalier, sont malheureusement là pour le démontrer... 

Autour de Maryse Joissains-Masini, Président du Pays d’Aix et avec les maires des autres communes du Pays d’Aix, nous faisons bloc et restons déterminés à combattre cette bureaucratie lénifiante pour construire par référendum une métropole provençale Aix-Pays d’Aix à taille humaine, à l’écoute de nos communes dans le respect de la Charte européenne de l’autonomie locale. Nous sommes remplis d’espoir car le potentiel de Pertuis, associé à celui du Pays d’Aix, ne peut que nous encourager à avancer dans cette direction dans un esprit de générosité et de performance.

C’est pourquoi j’ai indiqué sans ambiguïté durant la cérémonie des vœux du maire, que je ne soutiendrai lors des prochaines échéances électorales que le candidat qui s’engagera de façon déterminée à revoir au plus vite ces lois d’exception, afin que nous puissions décider librement de notre destin dans le cadre d’une future Métropole Aix-Pays d’Aix an quittant la monstropole de Marseille.

C’est une métropole voulue qui nous tire vers les étoiles et non pas subie, qui nous entraine dans l’abime, que nous appelons de nos vœux, contrairement au marseillais Fabien Perez et ses amis qui se félicite de la construction actuelle en déclarant lors de ses vœux avec enthousiasme que « Marseille, c’est Pertuis ! », et qu’il faut y légaliser la consommation de cannabis !

Non, mes amis, Pertuis n’est pas Marseille et notre ville ne doit pas être construite demain sur le modèle d’une cité endettée, mal gérée et gangrénée par les trafics en tout genre. Non, aussi à ce trafic de drogue qui détruit nos quartiers, tue nos enfants et fait vivre à nos concitoyens une vie infernale. Ceux qui encourageront ces idéaux à contre-courant de la réalité, me trouveront inévitablement sur leur route.

Vive Pertuis !

Votre Maire,
Roger Pellenc